Taxi New York : historique et informations

Si vous avez eu la chance de voyager à New York, vous avez probablement déjà vu ou êtes même monté dans un de ces fameux taxis jaunes. Ces taxi New Yorkais que vous avez certainement déjà aperçu dans de célèbres émissions télévisées et films depuis des années, sont impossibles à louper !

 

Le taxi : de sa naissance à aujourd’hui

Leur histoire remonte maintenant à plus d’un siècle. Les taxis ont fait leur apparition pour la première fois dans les rues New Yorkaises en 1897.
La Samuel’s Electric Carriage and Wagon Company ouvre ses portes en juillet de la même année avec une douzaine de véhicules (autrefois appelés diligences). L’entreprise a été opérationnelle pendant un an, avec jusqu’à 62 véhicules en service. En 1898, l’entreprise se voit renommée Electric Vehicle Company. Cette nouvelle entreprise conçoit une toute nouvelle voiture électrique qui sera naturellement nommée Electrobat. En 1899, L’Electric Vehicle Company compte alors une centaine de taxis à New York.

À l’entame du XXe siècle, plus de 1 000 cabines électriques étaient capables de transporter quotidiennement résidents New Yorkais et voyageurs.
En 1907, l’entreprise connait un coup dur lorsque 300 de leurs véhicules de transport de passagers ont été détruits dans un incendie. À la suite de cet incident, la même année, l’entreprise déposera malheureusement son bilan. Les diligences sont alors redevenues populaires dans les rues de New York. Cependant, Harry N. Allen (fondateur de la New York TaxiCo) n’appréciant pas les tarifs imposés pour ces voitures tirées par des chevaux, a donc décidé de créer son propre service de taxi appelé Allen’s New York Taxicab Company. L’entreprise verra le jour en 1907. Il se procure alors une soixantaine de voitures rouges et vertes d’origine française et décide rapidement de peindre ses voitures en jaune pour qu’elles soient distinguables.

L’année suivante, la New York Taxicab Company dispose déjà de plus de 700 taxis. Or, au cours de cette même décennie, une forte augmentation de la concurrence est constatée à la suite de l’apparition de nouvelles compagnies et services de taxis New Yorkais. Ford Motor Company a été le premier grand constructeur automobile à concevoir et à exploiter des flottes de taxis au cours des années 20.
Au cours des années 30, pas moins de 300 000 taxis étaient en service à New York ; on comptait même plus de chauffeurs que de potentiels passagers.

Les services de taxi ont continué à prospérer à New York jusqu’aux années 1960, avant que plusieurs services de voiture privée ne voient le jour dans les petits quartiers. Le gouvernement municipal New Yorkais décide donc que dès à présent, tous les taxis de New York seraient peints en jaune pour aider à distinguer les services de voiture privée illégaux. La couleur a été choisie par l’épouse du propriétaire de la compagnie de taxis New Departure, ils seront donc ensuite renommés Yellow Taxicabs.

Cependant, les années 70 et 80 ont connu une baisse du nombre de chauffeurs de taxi à New York au vu des risques encourus et des mauvaises conditions de travail. C’est à partir de 1997, qu’un programme nommé Celebrity Talking Taxi encourage alors le port de la ceinture de sécurité pour tous les occupants du véhicule. Malgré le fait qu’il ne fût pas apprécié par la plupart des chauffeurs de taxi, il durera tout de même six ans.

Dix ans plus tard, des écrans ont été installés sur les sièges arrière de tous les taxis de la ville. Ces dispositifs permettent de fournir des informations GPS en direct, des divertissements et donnent aux passagers la possibilité de régler leur trajet par carte bancaire. D’autres caractéristiques ont été ajoutées au fur et à mesure que de nouveaux véhicules et de nouveaux constructeurs automobiles sont entrés sur le marché au cours des deux dernières décennies.

Les chauffeurs de taxi privés sont autorisés à circuler à New York à partir de 2012 à bord de leurs véhicules de couleur verte. En revanche, ils ont seulement le droit de prendre en charge les passagers qui ont réservé via leur compagnie à l’avance. Même si les taxis jaunes et les services de taxi privés ont la même structure tarifaire, leur zone de service diffère ; les taxis jaunes peuvent prendre des passagers n’importe où dans les cinq arrondissements de New York, alors que les taxis privés ne peuvent quant à eux prendre en charge des passagers n’importe où à Brooklyn, dans le Bronx, à Staten Island, dans l’Upper Manhattan et dans le Queens (à l’exception de l’aéroport international JFK et de l’aéroport LaGuardia).

Bien que le nombre de taxis New Yorkais ait quelque peu diminué au cours des dernières années en raison de la popularité croissante des services de covoiturage indépendants, ils restent un moyen efficace et abordable de se déplacer dans la ville. De plus, les conducteurs ont généralement une bonne dose de convivialité à partager. Les taxis jaunes sont une partie importante de l’histoire de la ville et ne sont pas prêts de disparaitre !

Twitter
Visit Us
Follow Me

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *