devenir chauffeur de taxi

Licence Taxi : devenir chauffeur de taxi

Le chauffeur de taxi conduit un véhicule léger conçu pour transporter des personnes. La profession attire beaucoup, en raison de l’indépendance que possède le conducteur lorsqu’il travaille seul. Cependant, accéder au statut d’artisan n’est pas facile.
Devenir chauffeur de taxi vous intéresse ? Retrouvez ici les missions, la formation nécessaire ainsi que la rémunération de ce métier.

Le métier

Le chauffeur de taxi se déplace en voiture dans une certaine zone géographique et accompagne les voyageurs qui souhaitent se déplacer d’un point à un autre.
À tout moment aux commandes de son véhicule, le chauffeur de taxi doit prévoir l’entretien de ce dernier, et parfois même la mécanique de base. Très inquiet pour sa sécurité, celle de ses passagers et celle des autres, il doit avoir eu beaucoup d’attention sur la route et une certaine souplesse de conduite.
Sourire, gentillesse et courtoisie sont les fondements d’un traitement affectueux avec les clients, ce qui en revanche, ne sera pas toujours facile.
Le chauffeur de taxi dispose d’un certain nombre d’outils de travail comme un odomètre pour fixer le prix des trajets en fonction du jour, de l’heure et de la zone, un terminal de paiement et un système de communication et d’orientation pour les informations trafic, etc.
Dans les grandes villes, il est souvent connecté à un canal central qui canalise les demandes d’assistance (service payant). Le bouche à oreille pour attirer des clients réguliers est essentiel. Il existe une certaine forme de solidarité entre les chauffeurs de taxi qui s’entraident pour sécuriser les trajets, et donc ne pas perdre de clients.
Les taxis peuvent désormais fournir des services de transport aux patients dépendants pour les emmener en chimiothérapie, etc. Pour cela, ils doivent valider leur PSC1 (Prévention et Assistance Civique niveau 1 – ancien AFPS).

La formation

La profession de chauffeur de taxi est organisée par le ministère de l’Intérieur, qui établit les règles de délivrance du CCPCT (certificat d’aptitude professionnelle), obligatoire pour exercer. L’éducation nationale n’offre pas ce type de préparation.

Prérequis :
• Avoir un permis B depuis 3 ans ou 2 ans si vous avez opter pour la conduite anticipée
• Être en bonne condition physique (examen médical obligatoire)
• Avoir un casier judiciaire vierge
• Avoir un diplôme de secourisme (prévention et assistance civique de minimum 1 – PSCN1) depuis moins de 2 ans.
Le dossier de candidature doit être demandé à la préfecture de votre domicile.
Bien que l’examen puisse être préparé seul, il est conseillé de suivre une formation dans un centre de formation agréé (2 mois) en plus d’un test de conduite et de comportement.

Coût de la formation : environ 3 000 €.

Licence Taxi : comment l’obtenir ?

La plupart des chauffeurs de taxi sont des travailleurs indépendants. Ils doivent racheter une « plaque » ou une licence à un chauffeur de taxi qui prend sa retraite. Cette plaque vaut plus de 200 000 euros à Paris. Ils peuvent également attendre d’obtenir une autorisation ou la licence taxi gratuitement de la part de la mairie ou de la préfecture pour pouvoir se garer sur la voie publique (certains ont attendu dix ans). La licence taxi leur donne le droit d’exercer à leur compte.
Les autres chauffeurs de taxi, minoritaires, sont des « locataires », c’est-à-dire qu’ils paient une redevance à une société de taxi disposant d’un parking. Dans ce cadre, la rentabilité n’est pas toujours au rendez-vous.

À savoir : une licence obtenue gratuitement auprès de la mairie ne peut être vendue pendant 15 ans. Pour les licences achetées auprès d’un tiers, il ne peut être vendu avant 5 ans d’utilisation continue. Les licences obtenues après le 1er octobre 2014 ne sont pas cessibles.

Salaire

Il est très difficile de fournir des informations précises sur les salaires d’un chauffeur de taxi. De nombreux paramètres sont pris en compte : statut juridique, ville, jour/nuit, pourboires.
En tant que salarié, un chauffeur de taxi, en ville, peut s’attendre à un salaire moyen d’environ 1 600 €/1 700 € par mois. En tant qu’indépendant, certains peuvent générer des revenus potentiels de 3 000 €/3 200 € par mois.

Évolution de carrière

Le statut de chauffeur-locataire est très souvent une étape intermédiaire avant de pouvoir travailler en tant qu’indépendant, en espérant avoir l’expérience requise et la possibilité financière d’obtenir le permis de stationnement (nombre limite d’immatriculation).
Les chauffeurs de taxi peuvent orienter leur activité vers des transports spéciaux : école, personnes handicapées, livraison de médicaments…

Pour plus d’informations rendez-vous sur le site officiel du service public .

Twitter
Visit Us
Follow Me

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *